Arlésiennes


De vieilles dentelles sur des robes en soie rehaussées de broderies au fil d'or et de broches d'argent, les femmes d'Arles arborent fièrement leur ombrelle dans leurs mains gantées.

C'est au cours d'un court séjour en Arles pendant les Rencontres Internationales de la Photographie que je tombe sous le charme des atours de ses habitantes.

 

Ses images, pratiquement sans visages, perpétuent, d'une manière intemporelle, l'éternelle recherche de l'Arlésienne .

 

 

Retour au sommaire