ex natura


 

Comment magnifier la beauté des reptiles et des amphibiens qui souffrent d'une bien mauvaise réputation auprès du grand public ?

Pendant plusieurs années, je les ai photographiés « in natura » sans quitter ma Loire-Atlantique natale pour montrer, d'abord à mon entourage puis au public, combien la biodiversité des reptiles et des amphibiens était beaucoup plus riche qu'ils ne la soupçonnaient ! Lors des différentes expositions, au cours des soirées projection, malgré des commentaires élogieux sur ma « témérité », il me semblait que je n'arrivais pas à transmettre le sens de la beauté plastique de mes sujets, peut-être à cause de la trivialité trop évidente de leur nature.

Après quelques années sans prise de vue à caractère naturaliste, je me repenchai sur cette problématique. Puis, j'ai eu soudain cette idée paradoxale de rendre justice à la qualité de leurs traits en les dénaturalisant, par le truchement de l'absence de leur environnement et en les dénaturant par la suppression de leur coloration.

Ainsi naquit le projet « ex natura ».

 

Ces êtres sont présentés comme des mannequins des magazines de mode en posant avec plus ou moins de facilité et de complaisance sur un fond neutre, à la pureté virginale. Le traitement pictural des images autorise l'illusion d'un dessin, d'une gravure, d'une ferronnerie, les statufiant, leur offrant un piédestal, les rendant, peut-être, plus fréquentables.

Présentées pour la première fois lors du 3ième festival Art et Nature de la LPO en avril 2006, ces images ne laissèrent guère indifférents les visiteurs étonnés par cette mise en valeur originale. Tombés sous le charme d'un regard de crapaud, d'un lézard vert à l'aspect de tarente, des délicats festons de la robe tachetée de la vipère aspic, de la position sage de la rainette, Ils furent déstabilisés par la perte de leurs habituels repères identitaires et finalement et forts étonnés de les découvrir si nus.

 

 

Télécharger le dossier de presse

Télécharger la fiche technique de l'exposition (annexe A)

Retour au sommaire