Vie et moeurs des insectes

 


 

 

Une biodiversité patrimoniale à transmettre.

 

Dans la jungle des prés, la pénombre des forêts, sur le sable brûlant de la plage, dans les eaux troubles des mares, c'est tout un peuple volant, rampant, fouissant, de butineurs, d'herbivores, de nécrophages luttant  sous l'oil et l'antenne des prédateurs. Colonisant tous les milieux sous toutes les latitudes, leur diversité de forme n'a d'égale que leurs modes de vies les plus variés.

 

Les trois quarts des espèces animales sont des insectes.

 

En France, rien que le nombre d'espèces de Papillons de jour dépassent celui des oiseaux. Par leur faible pouvoir de déplacement et par leurs exigences écologiques, les insectes sont donc un des indicateurs le plus pertinent pour mesurer la diversité biologique d'un milieu.

 

Des bio-indicateurs de l'artificialisation.

 

Parce qu'ils ont été collectionnés depuis plus d'un siècle, les insectes témoignent historiquement de l'évolution de notre environnement. Pour en mesurer l'artificialisation, l'association Atlas entomologique régional (Nantes) s'est fixé comme but la cartographie des insectes selon plusieurs périodes chronologiques en Loire-Atlantique et en Vendée. C'est au cours de ces prospections que j'ai réalisé ces images.

 

 

 

 

Télécharger le dossier de presse

Télécharger la fiche technique de l'exposition (annexe A)

Ecouter l'interview de Radio France Loire Océan

Découvrir le site de l'Atlas entomologique régional (Nantes)

Retour au sommaire